C'est bien ,Mais elle ne saura pas d'où ils viennent ni comment je les ai gagnés .Elle ne le saura pas, ni elle nipersonne, Et jamais, à ton tour, tu ne tenteras rien ni contre NotreDame d'Étampes ni contre toute autre église sous l'invocation de la Vierge,Jamais ,Surta parole,Foi de l'Artifaille,Va, mon frère, et ne pèche plus. Je le saluai en lui faisant signe de la main qu'il était libre de se retirer. Il paruthésiter un moment . puis, ouvrant la porte avec précaution, il X L'ARTIFAILLe, 100 Page 104 Les mille et un fantomes disparut. Je me mis à genoux.. doudoune lacoste homme, . etje priai pour cet homme, Je n'avais pas fini ma prière que j'entendis frapper à la porte, Entrez, disje sans me retourner. Quelqu'un effectivement, mevoyant en prière, s'arrêta en entrant et se tint debout derrière moi. Lorsque j'eus achevé mon oraison, je me retournai, et je vis l'Artifaille immobile etdroit près de la porte, ayant son sac sous son bras. Tiens, me ditil, je te rapporte tes mille francs.Mes mille francs .Oui, et je te tiens quitte des deuxmille autres. survetement lacoste pas cher pour homme Et cependant la promesse que tu m'as faite subsiste,Parbleu ,Tu te repens donc .Je ne sais pas si je me repens, oui ou non, mais je ne veuxpas de ton argent, voilà tout. Et il posa le sac sur le rebord du buffet. Puis, le sac déposé, il s'arrêta comme pour demander quelque chose, mais cettedemande, on le sentait, avait peine à sortir de ses lèvres. Que désirezvous . lui demandaije, Parlez, mon ami. Ce que vous venez de faire est bien .